Skip to content

Dans les pas de Benjamin Franklin

September 25, 2013
BFTF fellows 2012 in front of the State Department - Cedric fourth from the left in the last row (Photo: Cedric Schmidtke)

BFTF fellows 2012 in front of the State Department – Cedric fourth from the left in the last row (Photo: Cedric Schmidtke)

« Tell me and I forget, teach me and I remember. Involve me and I learn.”

C’est la citation de Benjamin Franklin qu’un des jeunes français a utilisé lors de l’entretien pour le program Benjamin Franklin Transatlantic Fellows Summer Institute (BFTF).

Si j’ai envie d’écrire quelques lignes sur ce programme, c’est parce qu’il m’a permis de rencontrer un certain nombre de jeunes français absolument géniaux. Ce programme fait partie de ce que l’on nomme youth outreach, c’est-à-dire les programmes auprès des jeunes organisés par Département d’Etat.

Le programme BFTF a été mis en place par le Bureau des Affaires Educatives et Culturelles du Département d’Etat en 2006 pour commémorer le 300e anniversaire de Benjamin Franklin. Il était un homme d’Etat ainsi qu’un diplomate dont une des missions était d’améliorer la compréhension mutuelle entre les Etats-Unis et l’Europe. Benjamin Franklin utilisait les médias et la diplomatie – en partageant l’information – pour favoriser cette compréhension.

Le but du programme est de réunir une cinquantaine d’étudiants venant de tout l’Europe, ainsi qu’une dizaine d’étudiants américains, tous âgés de 16 à 18 ans, pour échanger notamment sur les problématiques mondiales actuelles, le leadership, les medias, la coopération transatlantique, et intègre également un volet d’échange culturel.

Les jeunes qui ont participé au BFTF me disent tous que le voyage leur a ouvert les yeux et que c’était un rêve devenu réalité. Ils me disent que cela les a aidés à changer l’idée qu’ils se font de la diplomatie – c’est-à-dire cette idée que la diplomatie n’est que discussions entre des chefs d’Etat (certes ceci en fait partie), alors qu’elle implique également des visites d’écoles, du travail auprès des jeunes et des associations etc.

En ce qui me concerne, le BFTF est une des parties les plus gratifiantes dans mon travail car combien d’entre nous peuvent dire qu’ils ont aidé une jeune à réaliser son rêve !!

La diplomatie sous sa forme la plus simple se résume à des discussions entre les gens. Ben Franklin serait sans doute très heureux des savoir que son héritage perdure – il y a un groupe de jeunes transatlantique qui continue les échanges sur les réseaux sociaux depuis les Instituts et qui le continuera sans doute encore longtemps.

Je vous joins ci-dessous les pensées de Cedric Schmidtke (BFTF 2012) et de Clément Drouhard (BFTF 2013) sur leurs expériences aux Etats-Unis.

” Semaine 29, 2012 – A nous le monde.

Après avoir sillonné les routes de Caroline du Nord et suivi la voie des Fondateurs des Etats-Unis d’Amérique à Philadelphie, notre bus s’arrêta à Washington D.C, dans le district de Colombia.
Nous voilà donc au cœur de «la cour des Grands», logés sur le campus de l’Université George Washington, à découvrir le centre de la politique étatique / fédérale américaine. La Maison Blanche, le Capitole, le Lincoln Memorial… Que de symboles nationaux. Internationaux, même.
Barack Obama, JFK, Martin Luther King, la famille Clinton etc. Tous fervents défenseurs de la Culture et de l’Histoire du pays. Tous passés par cette ville riche de son passé et de son avenir des plus radieux.
Si je devais donc résumer mon expérience outre-Atlantique, ce serait par le mot «Richesse». Non pas la richesse matérialiste, ou la suprématie des Etats-Unis d’Amérique dans le monde du commerce international, mais la richesse de ce voyage au sein de l’Histoire américaine. Cette immersion totale et sans faux-semblants m’a permis de vivre une expérience intéressante, enrichissante mais surtout diversifiante, avec des jeunes européens et américains de milieux très différents, mais tous aussi passionnants les uns que les autres. Ce programme, au-delà d’être une incroyable ouverture sur le monde des Relations internationales, est et restera une aventure unique.” (Cedric)

 

BFTF 2013 -- Clement Drouhard (Photo: Clement Drouhard)

BFTF 2013 — Clement Drouhard (Photo: Clement Drouhard)

“Le mois que j’ai passé aux Etats-Unis grâce au Benjamin Franklin Transatlantic Summer Institute, entre rencontres, visites et épanouissement intellectuel, fut le plus enrichissant de toute ma vie. Ce fut un émerveillement total : je n’oublierai jamais les conversations passionnantes que j’ai eues avec certains camarades, le cours sur le Constitution américaine, la vue époustouflante depuis la Willis Tower de Chicago, la générosité de ma famille d’accueil, les soirées en ville avec mon ami chypriote à la guitare, les musées remplis de merveilles, les débats enflammés durant la simulation de l’OTAN au State Department… Tout a été pour moi l’occasion d’en apprendre davantage sur les Etats Unis, sur les modes de vie et de pensée de mes nouveaux amis venus de tous les pays d’Europe, mais aussi sur moi-même, ma façon de penser ma relation aux autres et au monde.

J’ai été le premier français à participer à la première session BFTF Summer Institute à Purdue University dans l’état d’Indiana et je considère cela comme une grande chance. Bien que l’université et son énorme campus aient confirmé mon cliché qu’aux États Unis tout est surdimensionné par rapport à l’Europe, les habitants du Midwest ont été très accueillants et j’ai beaucoup profité de l’accès aux salles de gym flambant neuves de l’université. Être dans le Midwest m’a aussi permis de voir l’Amérique rurale de l’intérieur grâce à ma famille d’accueil, en traversant des villages Amish ou en se rendant à la foire du conté où je vivais. La côté est, différente mais tout aussi intéressante, m’a permis de découvrir deux grandes villes américaines : Philadelphie et Washington D.C. Avec un groupe d’amis désireux, comme moi, de profiter et de visiter au maximum, nous nous sommes écartés des sentiers touristiques et des centres villes et nous avons enchaînés galeries d’art magnifiques et quartiers typiques. La dernière semaine fut riche en découvertes et surtout en chaleur humaine : nous avons souvent eu le culot d’échanger avec les autochtones qui nous livraient avec sympathie des anecdotes sur leur ville et ses habitants.

Un mois, deux parties des États-Unis, quarante-quatre nouveaux amis et des milliers de souvenirs, c’est plus ou moins ainsi qu’on peut résumer ce séjour bien plus qu’exceptionnel. En plus des visites planifiées dans les pays de mes nouveaux amis respectifs, ce programme m’a donné goût aux richesses du multiculturalisme, ce que j’ai la chance de retrouver dans ma nouvelle promotion au campus européen de Sciences Po Paris à Dijon. Il m’a aussi donné de nouveaux outils pour m’engager plus encore dans ma communauté et quelque chose de très précis concernant les Etats-Unis… l’envie d’y retourner et même pourquoi pas d’y travailler.” (Clement)

 

En vous souhaitant un excellent automne,
Tiina

About the Authors:  Tiina Bieber works as a Public Affairs Specialist at the U.S. Consulate General Strasbourg; Cedric Schmidtke is a BTFT alumnus and a law student in Paris; Clement Drouhard is a BFTF alumnus and studies at Science Po Lyon

No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: